C’est une rubrique qui était pour moi essentielle car l’objectif pour moi est bien de vous aider à être bien dans votre corps. Et ce n’est pas facile que cela de s’y retrouver concernant les cheveux. Il y a une multitude de produits, de soins proposés qu’il n’est pas évident de s’y retrouver.

Mon objectif est surtout de vous donner les clés pour prendre soin de vos cheveux et ainsi les maintenir en bonne santé par de simples actions. Prendre soin de vos cheveux ou redonner à vos cheveux la santé qui leur fait défaut peut également passer par la prise de compléments alimentaires. Mais il convient de bien comprendre la composition de ces compléments pour acheter un qui sera efficace par rapport à votre souhait. Par ailleurs, j’ai créé un dossier sur un phénomène, ou plutôt un fléau contre lequel nous sommes de plus en plus nombreuses à lutter : la chute des cheveux.

Avant cela, je souhaitais vous parler ici de la base : connaître ses cheveux. Il est primordial de pouvoir identifier son type de cheveu. Beaucoup ne prodiguent pas les soins adaptés par méconnaissance.

Déterminer son type de cheveux

C’est la classification capillaire qui vous permet de déterminer votre type de cheveux la plus connue et la plus utilisée est celle d’André Walker, styliste et coiffeur professionnel afro-américain. C’est la classification que vous voyez apparaître ci-dessus. Elle a le mérite d’être simple à comprendre : il existe 4 types de cheveux et dans chaque type il y a 2 à 3 sous-catégorie (A, B et éventuellement C). Et pour être ne vous vous tromper il y a même une photo associée (source des images : André Walker Hair).

Cheveux de type 1 : cheveux raides

type 1 andre walker

Comme expliqué précédemment, chaque type de cheveux comprend 3 sous-catégories qui sont en réalité, 3 types de texture différente :

Type 1A : cheveux fins et de faible épaisseur. Ils sont difficiles à boucler mais ont l’avantage d’être très doux et brillants.

Type 1B : cheveux fins et d’épaisseur moyenne. Ils ont plus d’épaisseur que le type 1A.

Type 1C : ils sont plus épais que les types 1A et 1B et cela permet d’avoir une meilleure tenue d’une coiffure (ex. : boucles). A titre d’exemple, beaucoup de femmes asiatiques ont ce type de cheveux.

Ces cheveux sont généralement plus brillants car les huiles présentent naturellement sur les cheveux atteignent plus facilement les extrémités.

Le type de cheveux 1 est généralement à tendance grasse.

Cheveux de type 2 : cheveux ondulés

type 2 andre walker

Le type de cheveux 2 est généralement ni trop gras, ni trop secs. Les 3 types de texture sont :

Type 2A : cheveux fins avec une légère ondulation en forme de “S” qui est située aux extrémités des cheveux. Ils manquent de volume mais ont l’avantage d’être facile à coiffer et à démêler.

Type 2B : sur ce type de cheveux les boucles apparaissent au sommet de la tête, même si cela reste léger. Ils sont d’épaisseur moyenne. Ils peuvent avoir tendance à faire des frisottis.

Type 2C : les cheveux sont plus épais que dans les autres types et l’ondulation est clairement présente et affirmée. Ils sont plus difficiles à coiffer et à démêler. Il est conseillé d’utiliser des produits type gel et mousse pour les coiffer.

Afin de mieux marquer les boucles, vous pouvez utiliser des produits définisseurs de boucles (disponibles en crème, mousse et même shampoing). Ils permettent de mieux définir mieux l’ondulation sans pour autant alourdir votre coiffure. Attention à prendre des produits légers afin de respecter votre chevelure.

Cheveux de type 3 : cheveux bouclés

type 3 andre walker

Ils sont moins brillants naturellement que les cheveux de type 1 (cheveux raides) ou de type 2 (cheveux ondulés). En effet, comme la cuticule ne repose pas à plat, la circulation de l’huile est moins favorisée. Les 2 types de texture sont :

Type 3A : les cheveux ont des boucles larges et sont brillants.

Type 3B : les boucles sont plus petites que le type 3A et elles sont plus épaisses et denses que les 3A. Au niveau des formes de boucles, elles peuvent aller de la forme “spirale” à la forme “tire-bouchon” (boucles serrées).

Le type de cheveux  3 est généralement à tendance sèche. Le type de cheveux 3A se rapprochant du type 2, vous pouvez également utiliser des produits légers pour mettre en valeur vos boucles. Ce n’est pas nécessairement le cas pour le type 3B qui se rapproche plutôt du type 4A.

Cheveux de type 4 : cheveux crépus

type 4 andre walker

Ces cheveux sont étroitement bouclés et sont réputés pour être fragiles. On peut les croire très souvent épais alors qu’en réalité c’est uniquement des cheveux minces et denses. On retrouve généralement ce type de texture chez les africains et afro-américains.

Les 2 types de texture sont :

Type 4A : ils sont étroitement serrés avec des boucles en forme de S (un peu comme les cheveux de type 3 tout en étant moins défini / marqué que les cheveux de type 3). Leur texture est fine, ils sont denses et généralement fragiles.

Type 4B : ils ont des boucles (ou plutôt spirales) en forme de Z car ils ont des angles très marqués. Les boucles sont moins définies. Ils sont également fragiles.

Il faut savoir que cette nature de cheveux étant très bouclée (ou frisée) leur longueur peut rétrécir jusqu’à 75% de leur longueur réelle (s’ils étaient raides). Ce type de cheveux est généralement très sec et a donc vraiment besoin d’hydratation.

Déterminer sa nature de cheveux

Votre nature de cheveu dépend de votre type de cheveux mais également de la production de vos glandes sébacées. C’est pourquoi, en complément de la classification capillaire ci-dessous il est important de bien observer ses cheveux afin de pouvoir déterminer leur nature. La nature de vos cheveux dépend de l’activité de vos glandes sébacées car ce sont elles qui produisent le sébum, le gardien (ou plutôt protecteur) pour notre corps (peau et cheveux!). Seulement, c’est comme tout, en excès ce n’est pas bon.

  • Cheveux gras : ils sont gras à cause d’une hyperproduction de sébum. Ce dernier étant sécrété à la base du cheveu, il remonte le long de la tige et peut aller jusqu’à rendre grasse la totalité de la chevelure. Vous vous en rendez compte car vous avez l’impression qu’ils sont constamment gras.
  • Cheveux secs : à l’inverse des cheveux gras, ils ne produisent pas assez de sébum. Ils deviennent même cassants, ternes voir rugueux. Vous le sentez tout de suite au regard ou au toucher. Attention, si les pointes sont fourchues on dira qu’ils sont également abimés.
  • Cheveux normaux : les cheveux sont ni trop secs, ni trop gras. Vous les coiffez et les démêlez facilement. Par ailleurs, vous avez pu constater par vous-même qu’après un shampoing, ils ne commençaient à redevenir gras qu’après deux ou trois jours.
  • Cheveux mixtes : cela signifie que vous avez les cheveux gras aux racines et les cheveux secs aux pointes. Autant vous dire que ce n’est pas l’idéal mais ce n’est pas impossible à traiter. L’essentiel est de le savoir !

Déterminer l’épaisseur du cheveux

Attention à ne pas confondre épaisseur et densité. L’épaisseur du cheveu est liée à son diamètre (tige capillaire) et non à sa densité.

  • Cheveux fins : au toucher, vous les trouvez tellement léger que vous avez l’impression de ne rien sentir ; au regard vous pouvez également le voir car ils sont presque translucides.
  • Cheveux épais : il se verra bien, même de loin ! C’est l’opposé du cheveu fin.

Astuce pour être certaine de l’épaisseur de vos cheveux :

Prenez une mèche de cheveux et posez-là sur une table. Si vous avez du mal à apercevoir la mèche de loin (> 50 cm) c’est que vos cheveux sont fins alors que si vous la voyez facilement c’est qu’ils sont épais. Il y a aussi parfois une notion de catégorie moyenne, ils sont dits entre les deux catégories !