acne_ressenti

Je trouve que ce cartoon de Pauline – qui est vraiment douée au passage – sur l’acné est plein de messages (How it really is : ce que c’est vraiment & How it really feel : comment je me sens). Nous aurons l’occasion de reparler de cela : arriver à ne pas faire une fixette sur un problème afin d’éviter qu’il ne devienne une obsession. Pauline a réussi à le faire sur l’acné et c’est tout à son honneur.

Néanmoins, je ne pouvais pas passer à ce côté de ce sujet. Il est aussi incontournable que la cellulite. En effet, l’acné touche plus de 3 adolescents sur 4 et l’acné à l’âge adulte (entre 25 ans et 58 ans) concerne 12% des femmes et 3% des hommes. D’ailleurs, les personnes qui y ont échappé à leurs années d’adolescence  peuvent développer l’acné en vieillissant.  Et oui, finalement personne n’est épargné !

L’acné arrive généralement au moment de l’adolescence et est lié à une excessive production de sébum par les glandes sébacées. C’est la forme la plus courante d’acné appelée acné vulgaire. Elle engendre souvent des lésions rétentionnelles et inflammatoires.

Le sébum est important et même primordial pour notre peau mais produit en trop grandes quantités, cela créé un embouteillage et créé comédons, papules, pustules ou encore nodules !

Les points noirs sont d’ailleurs une forme d’acné. J’ai voulu les dissocier dans nos dossiers car ce problème de peau est généralement traité séparément.

Avant de commencer : les 5 choses à savoir sur l’acné

1 – “C’est de ma faute si j’ai de l’acné” : et bien non ! C’est totalement faux. Certaines personnes sont sujettes à l’acné et d’autres non. Vous le verrez dans le dossier, il y a une vraie explication à tout cela. Ne vous blâmez pas et chercher plutôt un traitement adapté.

2 – “L’acné est synonyme de saleté” : encore une erreur… Si c’est ce que vous pensez, je vous invite à aller tout de suite lire la partie 1 de notre dossier et vous comprendrez que ce n’est pas du tout le cas.

3 – “Je ne dois pas toucher mes boutons” : oui effectivement c’est à éviter un maximum. Vous risquez de provoquer une inflammation.

4 – “Pour ne pas avoir d’acné, je dois nettoyer ma peau le plus de fois possible par jour” : surtout pas. Il est important d’avoir le visage propre mais de trop le laver peut assécher votre peau. 2 nettoyages par jour sont généralement recommandés et suffisants. Par ailleurs, le brossage peut irriter votre peau et aggraver l’inflammation.

5 – “Il existe un remède miracle” : non, malheureusement… je vais vous aider à lutter contre l’acné mais il n’y a pas de remède miracle pour éliminer totalement l’acné. De la même façon, les médicaments contre l’acné servent à contrôler les éruptions.

Acné : définition et causes

Qu’est ce que l’acné ?

La peau humaine a des pores qui se connectent aux glandes sébacées sous la peau. Les glandes sébacées produisent un liquide huileux appelé sébum. La plupart du temps, les glandes sébacées produisent la bonne quantité de sébum. Le sébum sert à protéger la peau du dessèchement tout en lui assurant une certaine imperméabilité. Mais lorsque notre corps commence à mûrir et se développer, les hormones stimulent les glandes sébacées pour produire encore plus de sébum. Mais produit en trop grande quantité, le sébum peut boucher les ouvertures minuscules des follicules pileux (qui relient les glandes aux pores). Les pores se retrouvent alors obstrués et le phénomène appelé acné se créé. Il peut revêtir différentes formes :

  • point blanc (ou comédon fermé) : le pore s’obstrue et se referme.
  • point noir (ou comédon ouvert) : le pore s’obstrue mais reste ouvert ce qui fait que la surface de la peau peut s’assombrir à cet endroit. Il vous restera donc un point noir.
  • bouton : c’est lorsque la paroi du pore s’ouvre et permet au sébum, aux bactéries et aux cellules mortes de se frayer un chemin sous votre peau. Ce bouton est connu sous deux noms :
    • papule (ou bouton rouge) : si ce bouton est non  purulent.
    • pustule (ou bouton blanc) : si ce bouton est purulent. C’est tout simplement une réaction du corps à l’infection bactérienne. A noter : ce bouton est également appelé tête blanche car il s’agit d’un bouton rouge avec du pus à l’intérieur et au centre qui est blanc).
  • nodule : cela signifie que le bouton est de plus grande taille, douloureux et ancré profondément dans la beau. Le nodule est généralement associé aux cas les plus sévères d’acné. Les cas d’acné sévère nécessitent généralement un traitement médicamenteux car ce type d’acné est très handicapant. L’acné est généralement appelée acné nodulaire ou acné conglobata.

Les causes de l’acné

Le type de peau

Comme indiqué précédemment, l’acné est liée à une surproduction de sébum. Cela signifie que ce fléau touche essentiellement les peaux grasses.

Il a été remarqué dans plusieurs études que même si l’acné concerne normalement les peaux grasses, puisque l’origine même de l’acné est un excès de sébum, des femmes étaient atteintes d’acné adulte et avaient tout de même la peau sèche. Il n’y a pas de consensus sur le sujet mais il semble que cela puisse être lié :

  • à la combinaison de traitements topiques et d’application de produits cosmétiques qui assèchent la peau,
  • au traitement topique en lui-même,
  • à des raisons physiologiques (moins de sécrétion de sébum avec l’âge),
  • à des facteurs externes : stress, alimentation, tabagisme etc.

La production d’hormones

Pendant la puberté, les garçons et les filles produisent des niveaux élevés d’androgènes, les hormones sexuelles mâles qui comprennent la testostérone. La testostérone signale au corps de produire plus de sébum, l’huile produite dans les glandes sébacées de la peau. S’ensuit ce qui vous a été expliqué précédemment. Cela arrive généralement lors de la puberté ou même du cycle menstruel.

Les contraceptifs oraux

Ils peuvent déclencher l’acné chez certaines femmes mais l’inhiber chez d’autres. Certains contraceptifs injectables et dispositifs contraceptifs intra-utérins (DIU) peuvent également causer de l’acné.

Les stéroïdes

Les stéroïdes pris par certains culturistes et d’autres athlètes peuvent également engendrer une apparition d’acné.

Les médicaments

Certains médicaments peuvent également engendrer de l’acné. Il s’agit très souvent de corticoïdes, antidépresseurs et antiépileptiques.

L’environnement

On estime qu’il joue également un rôle dans l’apparition de l’acné (et d’autres problèmes de peaux tels que les rides) : la pollution, la poussière et au sens large le stress.

La génétique

L’acné serait également héréditaire. Les parents qui ont eu de l’acné ont leur adolescents qui sont porteurs d’acné dans 1 cas sur 2 alors que ce ratio passe à 1 cas sur 10 pour les parents qui n’ont pas eu d’acné. Par ailleurs, le risque est qu’il se manifeste par un grade d’acné plus sévère.

Localisation de l’acné

L’acné est généralement localisé sur le visage, le cou, les épaules, le haut du dos et la poitrine.

Zoom sur l’acné de la femme adulte

Je ne pouvais pas passez à côté faisant moi-même partie de la population concernée. D'une manière générale, l'acné adulte n'est plus un phénomène rare, surtout chez les femmes.

Dans une étude de 2015, il est estimé à environ 12% les cas de l'acné de de la femme adulte. Sur ces 12%, environ 1/3 indiquent ne jamais avoir eu d'acné à l'adolescence. ll est important de noter que chez pour les cas d'acné à l'âge adulte, les femmes représentent 82% des cas. Nous sommes, encore une fois malheureusement, les plus touchées.

Vous allez légitimement vous demander : à quoi cela est-il dû ?

Les causes de l'acné de la femme adulte

Avant tout il faut savoir que l'on considère généralement que l’acné de la femme adulte concerne les femmes qui ont plus de 25 ans. Elle peut recouvrir 3 origines :

  • Acné persistante : acné qui s’est déjà manifestée au cours de l’adolescence et qui se poursuit à l’âge adulte.
  • Acné nouvelle : apparition de l’acné pour la première fois à l’âge adulte.
  • Acné récurrente : acné qui était présente à l’adolescence puis qui a disparu avant de revenir à l’âge adulte.

Plusieurs causes d'acné de la femme adulte sont identifiées :

  • Produits cosmétiques : attention aux produits cosmétiques que vous utilisez, notamment le fond de teint. Plus couvrant il sera, plus un risque il y aura. C’est aussi simple que cela. N’utilisez pas de produits comédogènes : ils sont mauvais pour les peaux à tendance acnéique.
  • Dérèglement hormonal : l’acné adulte est même parfois appelée « acné hormonale » : il n’y a pas que pendant la puberté que les hormones nous jouent des tours. La sécrétion d’hormones en trop grand nombre adulte peut nous causer de l’acné. Plusieurs causes peuvent en être à l’origine : les règles, la grossesse, la ménopause…
  • Pilules : les pilules contraceptives aussi peuvent vous engendrer de l’acné à cause des progestatifs.
  • Hérédité : comme l’acné juvénile il y a un facteur génétique : une étude indique qu’une personne sur deux qui en souffre à l’âge adulte a un parent qui en a souffert aussi.
  • Facteurs externes : stress, soleil, tabac, médicament, alimentation…

La localisation de l'acné de la femme adulte

La localisation est généralement légèrement différente à celle de l’acné juvénile. Ils sont plutôt situés sur le bas du visage (menton, haut du cou…) ou sur le décolleté. Il y a malheureusement plus de papules et pustules que de points noirs. Le risque d’inflammation et de cicatrice est donc accru.

Les questions à se poser

acne questionsIl n’est pas nécessairement évident de déterminer la cause de son acné. D’autant plus si celui-ci survient brusquent à l’âge adulte. C’est pourquoi, que vous prévoyez ou pas d’aller consulter un médecin ou un dermatologue, je vous conseille de répondre d’abord aux questions suivantes :

  • Aviez-vous de l’acné juvénile ?
  • Depuis quand avez-vous de l’acné adulte ?
  • A quels endroits l’avez-vous constaté ?
  • Quels produits de soins utilisez-vous ?
  • Avez-vous effectuez un changement ces derniers temps ?
  • Avez-vous constaté un changement hormonal (ex. : dérèglement de vos cycles…)
  • Prenez-vous un médicament ? Si oui lequel et depuis combien de temps ? (si plusieurs, tous les lister)
  • Avez-vous effectué un voyage ces derniers temps ? Si oui, où ?
  • Savez-vous si vos parents ont fait de l’acné adulte ?
  • Êtes-vous plus stressée ces derniers temps ?
  • Avez-vous modifié votre alimentation ? Pensez-vous manger équilibrer ? Si vous pensez manquer d’objectivité, n’hésitez pas à noter vos repas sur une semaine complète.
  • Vous exposez-vous régulièrement au soleil ?

Vous l’aurez compris : l’acné peut apparaître à différents stades de votre vie. Vous entendrez souvent parler d’acné du nourrisson, d’acné vulgaire (acné de l’adolescent), d’acné adulte et même d’acné de la femme enceinte. Mais ce n’est pas terminé : il convient donc de bien cerner votre type et votre grade d’acné pour mieux le traiter.

Les types et les grades d’acné

Les types d’acné

Les boutons d’acné sont classés selon le type de lésion : lésion rétentionnelle ou lésion inflammatoire. Plus précisément :

  • l’acné est dite rétentionnelle lorsqu’elle est au stade de comédons apparents sur la peau. On ne voit dans ce cas que des points noirs ou des points blancs.
  • l’acné est dite inflammatoire dès lors qu’une inflammation se produit et passe au stade de bouton rouge. Il s’agit dans ce cas de papules ou de pustules. Lorsque la lésion est profonde c’est qu’il s’agit de nodules.

Les grades d’acné

L’acné est classé en 5 grades :

  • Grade 1 : acné très légère = acné avec quelques points noirs ou points blancs ; pas d’inflammation ; présence de rares papules,
  • Grade 2 : acné légère = moins de la moitié du visage est concernée ; quelques comédons, papules et pustules avec une légère inflammation,
  • Grade 3 : acné moyenne = plus de la moitié du visage est concernée avec un plus grand nombre de comédons, papules et pustules,
  • Grade 4 : acné sévère = visage entièrement atteint avec comédons, papules, pustules et même des rares nodules,
  • Grade 5 : acné très sévère = acné de grade 4 avec des nodules beaucoup plus présents.

Il est désormais temps de vous faire part des différents traitements ainsi que d’une routine anti acné à appliquer afin de pouvoir lutter efficacement contre ce fléau.

Les traitements contre l’acné

Les solutions utilisées pour le traitement de l’acné de la femme adulte ne sont pas nécessairement différentes de celles utilisées pour le traitement de l’acné à l’adolescence. La différence est que ces solutions peuvent ne pas être adaptées au type de peau de la femme adulte, qui est à tendance peau sèche, puisque la production de sébum diminue avec l’âge. Or, les traitements ont généralement été conçus pour les peaux grasses. C’est pourquoi, il est important d’appliquer un traitement qui n’asséchera pas trop votre peau et de généralement bien penser à l’hydrater après le traitement. Il faut également avoir conscience qu’à l’âge adulte la peau à un risque d’irritation plus élevé.

Traitement de l’acné à l’aide d’un médicament

Le traitement de l’acné à l’aide d’un médicament se réalise aussi bien par voie orale que par voie topique (application d’un crème ou d’un gel). Le traitement sera disponible avec ou sans ordonnance (cela dépendra des actifs et/ou de leur concentration).

Les actifs présents dans les traitements anti acné

Les actifs généralement rencontrés sont :

  • Rétinoïdes (dérivés de la vitamine A) – voie orale ou topique (crème ou gel) : ils permettent de diminuer l’inflammation et de régénérer les cellules de la peau. Lorsqu’ils sont donnés en voie orale, c’est signe que l’acné est grave. C’est pourquoi, ils ne sont utilisés que si il n’y a aucune réactions aux différents traitements. Ils peuvent être prescrits sous forme de crème.
  • Peroxyde de benzoyle – voie topique (crème ou gel) : il est reconnu pour soulager, limiter la production de sébum et inhiber la production de la bactérie Propionibacterium acnes. Pour le visage il est conseillé une concentration d’au moins 2,5%. Pour le dos, la concentration conseillée est de 5% à 10%. Généralement sans ordonnance vous aurez une crème ayant une concentration de 5% maximum. La crème doit généralement être appliquée le soir une fois par jour ou une fois tous les deux jours. En parallèle, prenez le soin de bien hydrater votre peau car le peroxyde de benzoyle est connu pour être asséchant. Deux recommandations :
    • ne pas s’exposer au soleil lorsque vous utilisez ce type de crème. Ce conseil est valable pour tout traitement contre l’acné mais plus particulièrement pour les crèmes au peroxyde de benzoyle car elles rendent la peau plus sensible au soleil.
    • comme il peut décolorer les vêtements et les draps, utilisez le de préférence le soir avec des tissus blancs.
  • Acide salicylique – voie topique (crème ou gel) : il est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et exfoliantes. Il enlève les cellules mortes de la peau et favorise le renouvellement cellulaire. Il apporte de la souplesse à la peau en augmentant la production de collagène. Enfin, il stimule la circulation d’huile dans les pores.

Traitement acné à base d’antibiotique

Des antibiotiques locaux peuvent être prescrits par voie orale (ex. : tétracycline, minocycline) ou par application de gel ou de crème (ex. : érythromycine, clindamycine)  sur une zone définie. Par voie orale, leur objectif est de diminuer la quantité de bactéries Propionibacterium acnes. Par voie topique, leur objectif est de diminuer l’inflammation et les rougeurs causés par l’acné.

Traitement acné avec un contraceptif

Certains contraceptifs (voir orale) peuvent aider à luter contre l’acné (d’autres peuvent également l’aggraver). Pour ce type de traitement, il faut passer par un médecin. Ils sont généralement prescrits à partir du stade modéré. Ils sont considérés comme étant efficaces pour l’acné liée au cycle menstruel.

Je ne suis pas nécessairement fan de cette solution qui est parfois malheureusement temporaire. Que va t’il se passer lorsque vous arrêterez la pilule ? Certaines femmes trouvent que leur acné s’est même aggravée !

Prenez garde aux contre indications

Il y a beaucoup de contre indications (grossesse, âge…) pour tous ces traitements. Faites très attention. D’ailleurs, comme indiqué, certains traitements ne vous serons fournis que sur ordonnance. Il faut bien connaître sont type de peau car certains actifs sont déconseillés selon votre type de peau. Il y a également des effets secondaires selon le traitement prescrit (exemple : l’isotrétinoïne est parfois associée à une dépression, d’autres médicaments sont associés à un risque de développer du diabète…).  Je ne vous pas dis pas qu’il ne faut pas prendre de traitements. Je ne suis pas médecin et je vous encourage même vivement à en consulter un. D’une manière générale, beaucoup de traitements prescrits par les médecins sont généralement efficaces et tolérés lorsqu’ils sont scrupuleusement respectés. Par ailleurs, selon votre type d’acné (ex. : acné grave) vous n’aurez pas nécessairement le choix…

Traitement de l'acné : les dernières recommandations

Les dernières recommandations Françaises datent de l'année 2015. Elles ont été fournies par la Société Française de Dermatologie et labellisées par la Haute Autorité de Santé. Autant vous dire que vous pouvez les prendre au sérieux.

Qu'apprenons-nous ? les traitements à privilégier selon le grade d'acné :

  • Grade 1 : acné très légère

Privilégier les rétinoïdes locaux (trétinoïne 0,025% ou 0,05% ou adapalène 0,1%) ou le peroxyde de benzoyle (une fois par jour).

En cas d'échec à 3 mois, privilégier un traitement associant les 2.

  • Grade 2 : acné légère

Il est recommandé d'appliquer directement un traitement associant les rétinoïdes locaux (trétinoïne 0,025% ou 0,05% ou adapalène 0,1%) et le peroxyde de benzoyle (une fois par jour).

 En cas d'échec à 3 mois, il est recommandé soit :

  • d'augmenter le dosage et/ou la fréquence,
  • d'associer à l'application de rétinoïdes locaux une antibiothérapie locale,
  • d'associer à l'application de rétinoïdes locaux et du peroxyde de benzoyle la prise d'antibiotique par voie orale (doxycycline ou lymécycline).
  • Grade 3 : acné moyenne

Il est recommandé soit:

  • d'appliquer directement un traitement associant les rétinoïdes locaux (trétinoïne 0,025% ou 0,05% ou adapalène 0,1%) et le peroxyde de benzoyle (une fois par jour).
  • d'associer directement à l'application de rétinoïdes locaux et du peroxyde de benzoyle la prise d'un antibiotique par voie orale (doxycycline ou lymécycline).

En cas d'échec à 3 mois, il sera envisagé la prise d'isotrétinoïne orale.

  • Grade 4 : acné sévère

Il est recommandé d'associer directement à l'application de rétinoïdes locaux et du peroxyde de benzoyle la prise d'un antibiotique par voie orale (doxycycline ou lymécycline).

En cas d'échec à 3 mois, il sera envisagé la prise d'isotrétinoïne orale.

  • Grade 5 : acné très sévère

Il est recommandé la prise d'isotrétinoïne orale.

Il est également rappelé que la réussite du traitement passe avant tout par une rigueur dans l'application de la prescription et qu'il était nécessaire d'être patient (l'acné ne va pas disparaître du jour au lendemain). Or, il a été constaté que moins d'un patient sur deux ne respectait pas scrupuleusement le traitement. Ce qui explique en partie certains échecs.

Par ailleurs, certains traitements pouvant être irritants, il est recommandé de n'utiliser que des produits de toilettes doux et de bien veiller à hydrater sa peau (certains traitements ayant un caractère asséchant).

Traitement naturel contre l’acné

Les études tendent à démontrer qu’un traitement naturel à base de plantes est de plus en plus recommandé car il permet généralement une meilleure tolérance du patient, diminuer les effets secondaires et ont un coût moins élevé.

Les divers traitements proposés se composent de :

  • vitamines A et C ou du zinc pour une cicatrisation rapide,
  • d’homéopathie,
  • d’argile verte, concombre ou aloé vera,
  • des huiles essentielles.

Les traitements sont souvent à réaliser sous forme de masques, de crèmes ou d’huile à appliquer sur la zone à traiter.

Puis-je combiner plusieurs traitements ?

Je sais bien que que vous aimeriez vous en débarrasser de l’acné au plus vite. Néanmoins, je vous mets en garde contre ces combinaisons. Il ne faut pas croire que votre acné disparaîtra plus vite en associant plusieurs produits de différentes ou de même composition ou si vous effectuez une combinaison de traitements cosmétiques (ex. : crème contenant de l’acide salicylique avec un peeling citron). Le résultat n’est pas garanti et pire encore, il y a même des combinaisons très malheureuses qui vont aggraver votre acné et non pas l’améliorer. Que faire alors ? Et bien choisir un traitement recommandé (testé et approuvé) et s’y tenir…

Les règles élémentaires

Quelque soit le traitement, il y a des règles élémentaires à appliquer. Ces règles ne permettent pas de lutter uniquement contre les problèmes d’acné, elles permettent de lutter contre tous vos problèmes de peau.

  • Éviter de manipuler, tripoter et/ou toucher les boutons.
  • Faire attention à son alimentation : éviter sucreries et graisses trans.
  • Limiter sa consommation d’alcool.
  • Utiliser du maquillage non comédogène.
  • Éviter de vous exposer au soleil surtout entre 10h et 14h.
  • Utiliser un savon au pH neutre pour le lavage.
  • Prendre soin de votre peau : démaquillage, nettoyage et gommage.
  • S’hydrater un maximum : c’est bon pour votre peau.

Ma routine anti acné

Traitez l’acné en prenant soin de votre peau

C’est LA base de tout. D’ailleurs, en y réfléchissant, on se rend compte que c’est une évidence. Si on ne fait pas le minimum demandé chaque jour à savoir : se démaquiller et nettoyer son visage, on ne rend pas le terrain propice à une guérison. Prenez soin de votre peau et aller consulter notre routine beauté pour la peau pour cela.

Luttez contre l’acné grâce à une alimentation équilibrée

Mangez équilibrer, évitez les aliments sucrés ainsi que les gras trans (exemple : fast food).  Le gras trans se trouvent essentiellement dans les aliments ou plats qui ont été traités de façon industrielle. Il est désormais reconnu que les gras trans favorisent l’apparition de boutons et donc les éruptions cutanées. Une nourriture saine, équilibrée et composée d’aliments naturels vous aidera donc à réduire ou limiter le développement de l’acné.

Saviez-vous également que le lait de vache peut intensifier votre acné ? En effet, les hormones de lait peuvent réagir avec la testostérone présente dans notre corps. Par conséquent, la production de sébum augmente et cela peut boucher vos pores. N’hésitez donc pas à faire un test en réduisant peu à peu votre consommation et voir si un effet se produit. Vous pourriez être surprise !

Luttez contre l’acté à l’aide de soins

Utilisez un gel sans savon

Ce gel est idéal pour purifier la peau en douceur et éliminer l’excès de sébum. Si vous avez de l’acné, il va falloir prêter une grande attention à votre peau et éviter toute agression. Par ailleurs, cela permettra de ne pas déssécher votre peau.

Réalisez un masque à l’argile

Je vous conseille de réaliser un masque à l’argile qui permet de lutter contre la prolifération de la bactérie Propionibacterium acnes. C’est cette bactérie qui mélangée au sébum et aux cellules mortes entraine l’apparition de boutons. Vous pouvez utiliser l’argile verte ou blanche. Prenez le temps de la laisser sécher. L’avantage est qu’en plus, l’argile a des vertus cicatrisante, ce qui est idéal pour se débarrasser des marques liés à l’acné. Le rinçage se fait ensuite à l’eau claire.

Cattier masque argile verte Bio

Cattier Masque Argile Verte

Les masques Cattier sont reconnus pour leur efficacité. Si j'avais une marque à vous conseiller, ça serait celle-ci ! Il contient de l'argile verte et blanche mais également de de l'huile de jojoba bio. Pour avoir des résultats optimaux laissez l'argile reposer 15 minutes sur le visage. Ce produit est reconnu comme étant très bon pour les personnes faisant de l'acné.

Appliquez des crèmes anti acné, des extraits de plante ou des huiles anti-acné

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • crème anti acné :

Ce n’est pas la solution que je préfère (traitement à base de médicament) mais elle existe et je ne vais pas vous la cacher. Sachez que ces crèmes sont disponibles avec ou sans ordonnance. Cela dépendra de la concentration des actifs présents. Afin de vous aider à y voir plus clair et à choisir la crème qu’il vous faut parmi celles en vente libre, je vous ai préparé un dossier  complet sur le sujet : le guide d’achat d’une crème anti acné.

  • crème anti acné naturelle :

C’est la solution que je privilégie ! Et cela tombe bien il existe des solutions naturelles efficaces pour lutter contre l’acné. Côté crème (ou gel) vous allez pouvoir vers tourner vers des solutions à l’aloe vera, une combinaison aloe vera et tee trea ou encore la bave d’escargot.

Je vous invite également à venir consulter mes dossiers sur le sujet : le traitement naturel contre l’acné à base d’aloe vera ou le traitement naturel contre l’acné à base de bave d’escargot.

  • huile essentielle anti acné :

L’huile essentielle anti acné est un moyen de lutter contre l’acné. En effet, c’est également une solution naturelle qui a l’avantage de proposer des moyens aussi efficaces que les crèmes anti acné. Je peux d’ores et déjà vous dire que l’huile d’essentielle de tea tree est plébiscitée et a permis a bien des peaux acnéiques de donner un résultat visible. Afin de vous aider à y voir plus clair, je vous invite à consulter mes dossiers sur le sujet : le guide d’achat de l’huile essentielle de tee trea ainsi que le guide d’achat des huiles essentielles anti acné.

  • bardane :

La bardane est également reconnue pour ses propriétés antiseptiques, anti-inflammatoires et anti-oxydantes. Elle est utilisée sous forme de tisane, de gélule ou sous forme liquide communément appelé EPS (extraits de plante standardisés). Pour lutter contre l’acné c’est généralement par voie orale que la bardane est recommandée.